Au commencement est l’écriture...

samedi 21 mars 2015
par  Froissart
popularité : 53%

Avec l’écriture, nous entrons dans le jardin de Jean-Claude Deret. Il ne fait pas bon marcher sur ses plates-bandes car il tient à Thierry la Fronde comme à la prunelle de ses yeux, comme aux touches de son piano ou comme à son édition originale de Viollet-le-Duc.

JPEG - 76.5 ko
Jean-Claude Deret en 2013, 50 ans après les débuts de Thierry la Fronde à l’écran.

Un auteur, c’est une personnalité, du savoir-faire, de l’imagination et de la persévérance. Jean-Claude Deret, c’est un caractère, beaucoup d’expérience et de talent, une vision très précise de son Thierry la Fronde et une farouche détermination à garder la main sur le destin de sa créature.
Il faut remonter à l’enfance et aux culottes courtes du jeune Claude Breitman pour ressentir le souffle qui donna vie à Thierry :

Toute ma vie j’ai été un menteur. Lorsque ma mère me demandait pourquoi je mentais, je lui répondais que c’est parce que c’est drôle. Lorsqu’il arrivait qu’elle me mette au coin, je ne voulais pas en sortir tant que je n’avais pas fini de me raconter l’histoire que je venais d’inventer. Je continue encore aujourd’hui.
Mon père était médecin, il écrivait des poèmes. J’ai énormément lu de récits dans mon enfance. Il recevait gratuitement des tas de revues comme Historia, Miroir de l’Histoire offertes par les laboratoires.À l’intérieur, il y avait un encart pour des produits pharmaceutiques. Je les lisais, je les collectionnais et je les ai retrouvées.
J’ai décidé que Thierry de Janville serait sire de Monesto. Janville est une ville qui m’éloignait de la Sologne, sire de Monesto faisait qu’il redevenait solognot. Cela vient du latin « monastelum » qui veut dire « petit monastère », Monesto est le nom médiéval de la ville de Mennetou-sur-Cher où je possède le prieuré où j’ai grandi. Ce prieuré est l’ancien monastère des Bénédictines. Il existait un château disparu aujourd’hui. Il n’en reste que quelques traces. Ce n’est pas étonnant qu’on écrive Thierry la Fronde quand on vit là-dedans !


Jean-Claude Deret

JPEG - 549.2 ko
Le prieuré de Mennetou-sur-Cher représenté en carte postale.