Des représentations personnelles et spontanées

dimanche 11 décembre 2016
par  Froissart
popularité : 90%

Les jeux télévisés regorgent de ce genre de situations : à un mot ou à une expression doit correspondre une réponse qui tient en un mot unique. Il y a une « bonne » et une « mauvaise » réponse. En matière de critique, nous ne sommes pas sur ce registre.

JPEG - 106.5 ko
Une recherche sur Internet met en avant le rôle que joue le générique dans la popularité de la série. Comme un arbre qui cache la forêt ?
Extrait du résultat d’une recherche avec la requête "Thierry la fronde en décembre 2016.

Lorsque je vous demande ce que vous évoque « Thierry la Fronde », non seulement toutes les propositions sont recevables mais chacune d’elles est susceptible d’apporter un élément déterminant pour enrichir l’interprétation de l’ensemble.

Si vous me dites « Jean-Claude Drouot – Sologne » je comprendrai que vous connaissez plutôt bien la série. Si vous ne savez que siffler l’air du générique, j’en déduirai que vous êtes probablement un internaute fan de séries mais que vous n’avez jamais vu le moindre épisode de « Thierry la Fronde ».

JPEG - 163.3 ko
Une des très nombreuses couvertures d’un des magazines télé. On évoque ici la "bande à Thierry".
Magazine Télé 7 jours - n°215 - mai 1964

En fait, c’est le pourquoi qui est intéressant. Pourquoi avez-vous choisi de répondre avec ces propositions-là ? Vous citez Jean-Claude Drouot, il y a de nombreuses raisons pour cela : il interprète le rôle principal, il l’a fait avec brio, il a marqué la série de son empreinte. Et puis, c’est son portrait qui figurait sur les couvertures des magazines chaque fois qu’il était question de la série.

Vos propositions sont des réponses spontanées, elles sont personnelles et c’est en cela qu’elles sont à prendre en considération car elles traduisent vos représentations sur le sujet. Les pédagogues savent très bien que pour faire évoluer nos connaissances, nous apprendrons beaucoup de ces fameuses représentations car dans leur spontanéité, elles sont censées traduire ce que nous savons. En fait, elles indiquent plus exactement ce que nous croyons savoir. Bien souvent, en toute bonne foi, elles peuvent comporter des certitudes erronées et d’autres qui ne sont que supputations infondées ou fausses que nous pouvons appeler stéréotypes, préjugés ou clichés.

C’est le rapprochement avec quelqu’un de plus informé qui va pouvoir nous signaler ce que nous pouvons apprendre pour moins nous tromper… Le pédagogue, quant à lui, va nous aider à réaliser qu’il est bon que chacun adopte une attitude prudente face à ses propres représentations. Il nous dira aussi les moyens d’acquérir des connaissances avec une méthode de recherche fiable, en croisant les informations recueillies, en étant ouvert à ce que nos pairs peuvent nous apporter…

JPEG - 326.6 ko
N’est-ce pas un des rôles de la carte postale que de faire travailler notre imagination ?
le château du Moulin à Lassay-sur-Croisne (Loir-et-Cher) - éditeur Iris

Navigation

Articles de la rubrique

  • Des représentations personnelles et spontanées