Froissart

Mon nom est Daniel Martin. Je suis né deux ans avant la diffusion du premier épisode de Thierry la Fronde : vivent les rediffusions ! Je ne regarde pas souvent la télévision. J’ai mille raisons de consacrer mon temps à des sujets plus nobles que Thierry la Fronde. Oui mais voilà, ce feuilleton me plaît pour ses qualités mais aussi pour ses faiblesses. Comme Froissart, j’ai l’ambition de me distraire avec vous, de vous parler de la nature humaine orchestrée sous l’apparence d’une futile comédie. Partout se concentrent des aspirations, se conjugue une personnalité avec un but à atteindre : derrière le masque du comédien, derrière la caméra, derrière l’écran. Toute cette vie a un sens : distraire et gagner sa vie, faire son métier et laisser une trace, s’émouvoir,exprimer son avis et conserver la mémoire. Ce sont des préoccupations très actuelles. On peut avoir envie de lutter pour elles aussi.


Articles de cet auteur

lundi 20 juillet 2015
par  Froissart

Un être solitaire...

Au moment de l’écriture, je n’avais pas réellement une idée de l’ensemble car les épisodes ne sont pas à suivre. Il y a des éléments narratifs qui ont une importance sur le cours de l’histoire. Le fait que Thierry soit investi d’une mission pour le royaume en tant que messager du roi modifie son parcours (...)

lundi 20 juillet 2015
par  Froissart

Ecrire pour la télévision

Entrons maintenant dans la cuisine de l’auteur. Une fois la réalisation de la série sur des rails, point de répit. Il faut concevoir une suite sans perdre le fil tout en s’adaptant aux sollicitations du reste des collaborateurs.
Je n’ai pas écrit Thierry la Fronde en commençant par le premier (...)

lundi 20 juillet 2015
par  Froissart

En amont du scénario

Du point de vue de la dramaturgie, mon intention était d’être aussi différent que possible d’un épisode à l’autre. Je voulais surtout que cela ne soit pas monolithique. Je tenais aussi à ce qu’il y ait une résonance humaniste. Jean-Claude Deret
Des sujets variés, étoffés avec une dimension humaniste : (...)

jeudi 7 mai 2015
par  Froissart

Aux sources de l’écriture de Thierry la Fronde

Rentrant en France, dans mes bagages, j’avais donc Thierry la Fronde. J’en ai parlé à Jacques Harden qui m’a dit « C’est trop lourd pour un seul auteur, on va signer ensemble ». En fait, il n’a jamais écrit une ligne. Il m’a imposé Robert Bazil, un de ses copains, qui était d’ailleurs remarquable, que j’ai (...)

lundi 13 avril 2015
par  Froissart

La course aux moyens

Même si les années 1960 offrent encore de vastes territoires vierges en matière de législation sur les produits dérivés, et pour cause puisque les évolutions de la télévision explorent de nouvelles pratiques en matière de production et d’exploitation d’œuvres audiovisuelles, Thierry la Fronde a connu sur (...)


Envoyer un message